dimanche 18 juin 2017

Une attitude juste envers nous-même, selon Ayya Khema

Le sourire de Ayya Khema

"Si nous ne cultivons pas une juste attitude vis-à-vis de nous-mêmes, le sentiment d’être bien dans notre peau, le sentiment d’être capable de nous reposer et de nous relaxer intérieurement, nulle part nous ne nous sentirons chez nous - là où est notre cœur et non juste là où est notre corps. C’est pourquoi, lorsque notre coeur s’ouvre et que naît un sentiment d’estime, de gratitude et de contentement, de bien-être avec nous-mêmes, nous sommes chez nous. Et ainsi serons-nous aussi chez nous n’importe où sur cette terre, n’importe où dans cet univers."

lire le texte en entier ici 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La dépassion, Thanissaro Bhikkhu

Il y a un passage dans le Dhammapada qui dit que si vous voyez que vous pouvez obtenir un bonheur plus élevé en abandonnant un bonhe...